7/ ‘ La Civilisation, ma Mère ‘ – Être

2 ème Partie: Être

 

Ça fait longtemps que j’ai pas écrit. C’est qu’il s’est passé des tas de trucs depuis. Ah la la si tu savais! Bon je peux pas tout te raconter mais au moins. 

J’ai du chiper des tas de dirhams pour cette histoire, et tu sais, j’ai pas un mangé un bonbon ou un chocolat ou rien acheté depuis très longtemps, juste pour en ramasser un maximum et te raconter le plus. Le gars qui écrit à ma place, il m’en réclame de plus en plus, des dirhams, parce que je te rappelle, et c’est sûr, tu as déjà oublié, moi j’ai 7 ans, je sais pas lire ni écrire, parce que je suis un enfant de pute et j’ai pas de mère, pas de père. Je vais pas à l’école parce que j’ai pas de papiers ou d’âge ou de nom ou rien et ça, ça veut dire que je suis illégal devant tout le monde.

Bref. Dans ma rue, ça va plus du tout. Mais alors, plus du tout, ma rue, elle devient complètement dingo. Tu te souviens, de cette association qui nous a refilé des tas de cartons plein pour nous aider à les développer? Ben ça a fichu un bordel terrible. Terrible. Depuis, tous les jours L’Oncle Haj est tabassé par Chen9our , Oueld L3aouja par Rbia, L’Oncle Aziz l’Épicier par l’Oncle Saïf, L3alem par l9afez, etcetera etcetera. Et il y a 2 jours, c’est Tante Saida Bent L3aouja qui a été rouée de coups par l’oncle Barbe Rouge, parce que sur son ordinateur, des gars qui lui ressemblent et que personne connaissait avant l’ordinateur  lui ont dit de la tabasser pour aller encore plus au paradis. Il hurlait que Tante Saïda Bent L3aouja, c’est une sorcière parce qu’elle fait de la proxénétisation, alors que la pauvre, elle, tout ce qu’elle a toujours fait toute sa vie depuis toute petite, c’est d’aider les hommes à se sentir mieux. On prétend qu’elle fait jaillir un truc de l’intérieur. J’ai jamais bien compris ça, et j’ai jamais compris si c’était une phrase pour de vrai ou un truc comme une morale. Va savoir. Sinon, les autres gars de ma rue, ils sont en taule pour un tas de raisons mais ils attendent encore qu’on leur explique lesquelles.

La fille au couscous, elle est passée l’autre jour et elle a caressé ma tête en murmurant qu’ils étaient tous aliénés. Je vois pas bien ce que les ekstraterrestres ont à voir avec ça mais j’avoue que parfois, quand tu les regardes bien, Saida Bent L3aouja, L9afez, L7aj, l3alem, Aziz L’Épicier, Chen9our, Rbia, Barbe Rouge, Oueld L3aouja, et tous les autres,  tu jurerais qu’ils viennent tous d’autres planètes. 

Bref.

Il m’est arrivé une affaire dégueulasse ce matin. J’en tremble encore, je t’assure.

Voilà l’histoire. Y a un gars ce matin, il s’est approché de moi. Il avait des bonbons à la main et m’a dit de m’approcher. Je dois te dire, au début, j’étais méfieux, parce que des gars qui te donnent des trucs aussi bons, juste comme ça, pour rien, c’est très très bizarre, elle dit tante Saida Bent L3aouja. Mais comme il a aussi un sourire et un coca, je me suis approché.

– Avant, assieds-toi près de moi. 

Je m’assois. Il pose sa main sur ma cuisse et moi je sursaute. Il m’a demandé si ça me plait, sa main, et moi j’ai haussé les épaules. Je savais pas bien quoi répondre. Même si je me sentais mal à mourir. Il m’a touché mon truc mais on a tellement pas le droit de parler de ces choses-là que moi, à cet instant, j’ai rien osé dire. Et moi je savais même pas que c’était mal, avant qu’on me l’annonce. 

Soudain, la fille au couscous a déboulé je-sais-pas-d’où et même si est est petite et fluette, elle était tellement furieuse, là, qu’on aurait juré que sa voix pesait 150 kg de force. Le gars a détalé et personne a pu le rattraper. 

Moi je suis resté là, vide, et j’ai pleuré, pleuré, sans vraiment savoir pourquoi. Parfois, tu te sens tellement seul, que tu as l’impression que ton ventre est emporté dans un tourbillon noir. Elle a dit qu’il avait busé de moi. J’ai pas bien compris mais ça a l’air affreux, ce truc. La fille au couscous, elle m’a tenu la main longtemps, ses paumes et ses yeux étaient moites tellement elle était triste. Comment j’aurais pu savoir, moi, personne en parle jamais de ces trucs et quand ils le font, ils ricanent comme des hyènes.

Le salaud. 

Ça m’a tellement fait réfléchir cette histoire que j’ai essayé d’aller à l’école en cachette pour trouver des réponses, pour apprendre des trucs et vite sauver le monde. Mais c’est pire que dans ma rue là-bas. J’ai vu des trucs incroyables. J’ai pas tenu une journée. Y avait des maîtres et des maîtresses qui attachaient les enfants en les battant avec des bâtons, des clous, des tuyaux de butanes et autres inventions maléfiques, sous une pluie d’insultes, d’autres aux toilettes qui embrassaient ou caressaient des élèves, qui échangeaient des bonnes notes contre des billets, des cours très particuliers ou des baisers… et tellement de trucs dingues que j’aurais plus assez de dirhams pour payer mon gars et te raconter le reste.

Dis, tu le sais pas, tout ça, hein?

Tu parles.

J’ai tout déballé à la fille au couscous quand elle est revenue cet après-midi, c’est là qu’elle m’a parlé de trucs qui ont changé le monde, parfois. Elle m’a parlé de gens qui ont écrit des textes et des manifestes de liberté, des déclarations universelles, des discours de rêves et de rome. Comme d’habitude, j’ai pas tout bien compris de ce qu’elle a dit mais j’ai essayé. Je dois faire un truc sinon je vais crever. Mais j’ai plus le choix, tous, tous ici pètent un plomb. Et moi je suis perdu parce que dans mon coeur, je dois faire quelque chose. Et moi j’ai pas grand-chose, moi, à part des mots.

J’ai donc décidé un truc grave. J’ai besoin de ton aide. Je sais, on te dit de te méfier et laisser couler la vie, pas de bien, pas de malheur et des tas de conneries comme ça. Les adultes, ce qu’ils inventent parce qu’ils ont la flemme, c’est juste pas possible.

Tu te souviens de mon copain 3ouita, qui est mort sans prévenir ni rien le salaud? Il avait 6 ans. Moi j’ai 7 ans et je veux pas crever comme ça. Je suis pas un salaud. Je veux au moins essayer. Parce que ça peut plus durer, tout ça, et que moi je sens que j’explose, même si j’explose pas pour de vrai, quand même, et c’est dommage que toi tu peux pas voir ce qui se passe à l’intérieur de moi.

C’est pour ça, moi aussi, j’ai décidé d’écrire mon Manifeste pour les Enfants:

“Chers ministres, chers citoyens et chères citoyennes, cher amis et ennemis, chères amies et ennemies,

Considérant,

1/ Je veux que tous les enfants aient le droit d’aller à l’école.

2/ Je veux que personne n’a le droit de me frapper, me torturer, 

m’humilier, m’exploiter, me faire travailler, me faire exclave, me violer, ni rien qui fasse du mal à mon corps, à mon coeur et à ma tête.

3/ Je veux que tous les enfants aient le droit d’être logés, nourris, vêtus, soignés.

4/ Je veux une instruction, une éducation, une identité.

5/ Je veux naître libre et légal.

6/ Je veux être un enfant égal à tout le monde et que tout le monde soit l’égal de tout le monde.

7/ Je veux que tu me protèges.

8/ Je veux, si tu veux, que tu me trouves un papa et une maman (ou juste un des deux) si je n’en ai pas, ou plus.

9/ Je veux que tous les enfants ont une école à côté.

10/ Je veux que les enfants aient le droit de savoir, de croire, de comprendre, de s’interroger, de pas être d’accord.

11/ Je veux que les enfants ont un parc où jouer en sûreté, je veux des bibliothèques pour lire.

12/ Je veux aussi une barre de chocolat tous les matins, et un coca. Bon, ce point là, c’est pas très grave, si tu peux pas. “

Les adultes, ils croient que c’est déjà foutu. Qu’on est foutus, alors ils essaient même plus. Mais moi, mais nous, on doit faire quelque chose, n’est-ce pas? On doit sauver ma rue et je suis au désespoir de pas savoir quoi faire.

Et dis toi, tu veux bien le signer, mon Manifeste?

S’il te plaît.

* “La Civilisation, ma mère…!” Driss Chraïbi

Traductions

Sam Lgaouri: Sam l’étranger

Saïda Bent L3aouja: Saïda Fille de la Tordue

L’Oncle Saïf: L’Oncle Sabre

L’Oncle 9afez: L’Oncle Je-sais-tout

Oueld L3aouja: Fils de la Tordue

Chen9our: Hâche

L’Oncle 3alem: L’Oncle Savant

ET LA SUITE, ON L'ECRIT ENSEMBLE?

 

Leave a Reply